Actualité 2021

Cannabis : Étude de prix en France et dans le monde

Alors que le gouvernement réfléchit à une nouvelle politique de répression en cas de flagrant délit d’usage de cannabis désormais basée sur l’amende, une étude révèle le coût du cannabis dans 120 villes à travers le monde et calcule les revenus qu’une ville pourrait générer à travers une taxe grâce à la légalisation de ce produit.

  • Tokyo au Japon a le cannabis le plus cher au monde à 26,13 € le gramme,
  • Quito en Équateur a le cannabis le moins cher à 1,07 € le gramme,
  • En se basant sur le taux d’imposition du cannabis aux États-Unis, la ville de New-York City pourrait générer 125,12 millions d’€ par année supplémentaire en légalisant la consommation de marijuana,
  • Le gramme de cannabis coûte 7,44€ à Paris.

L’appareil de culture automatique,  Seedo , a publié son Indice des Prix du Cannabis de 2018, détaillant le coût de la marijuana dans 120 villes mondiales.  Seedo est une entreprise parmi tant d’autres qui s’approprie l’industrie émergente du cannabis. Leur principal objectif est de permettre aux consommateurs de cultiver leurs propres plantes à des fins médicinales ou récréatives afin d’éviter des taxes supplémentaires ou de dangereux pesticides. Le but de cette étude est d’illustrer l’inhérent besoin d’une réforme législative à propos de la consommation de cannabis dans le monde et de déterminer s’il y a des leçons à retenir de la part des villes ayant déjà légalisé la consommation du produit.

Malgré qu’un des avantages majeurs du produit offert par  Seedo est de cultiver en solo, cette étude se penche sur l’un des atouts majeur de la légalisation du cannabis

: Le potentiel revenu provenant des taxes prélevées à la vente par le gouvernement.

Pour cette raison,  Seedo a décidé de rechercher, en plus du coût du cannabis à travers le monde, le montant annuel de taxes qu’une ville pourrait collecter si elle venait à légaliser la vente de cannabis.

Légalisation du cannabis

Cette recherche a commencé par la sélection de 120 villes à travers le monde, incluant les villes ayant déjà légalisé, de manière partielle ou complète, la consommation de cannabis et où les données de consommation du produit étaient disponibles. A suivi une recherche approfondie du prix du gramme de cannabis dans chacune des villes étudiées. Dans le but de calculer le potentiel revenu qu’une ville pourrait générer grâce à la légalisation de la vente de cannabis,  Seedo a enquêté sur le taux d’imposition à la vente des cigarettes permettant ainsi de déduire le potentiel revenu dans le cas où la vente de cannabis serait taxée de la même manière que la vente de cigarettes en France.

“Cette étude a révélé d’incroyables informations sur le potentiel montant que la légalisation du cannabis pourrait générer à travers les taxes.” dit Uri Zeevis, Directeur du Marketing à  Seedo. “Prenez New York par exemple, qui a le plus haut taux de consommation de cette étude avec 77,44 tonnes métrique par an. Si cette ville venait à taxer le cannabis au taux moyen prélevé aux États-Unis, la ville pourrait engendrer 125,12 millions d’€ par année. Cela équivaut à fournir 3 mois de déjeuners gratuits à chacun des enfants en école publique dans la ville.”

Le tableau ci-dessous révèle un échantillon des résultats pour les 7 villes Françaises présentes au sein de l’étude :

Revenus par ville en cas de légalisation du cannabis en France

Le tableau ci dessous présente les 10 villes les plus et moins chères pour le cannabis :

Villes classées selon le prix du cannabis (plus ou moins cher)

Le tableau ci-dessous présente les 10 villes qui généreraient le plus de revenus grâce aux taxes émises sur la vente de cannabis si le taux d’imposition utilisé serait équivalent à la moyenne du taux d’imposition sur le cannabis utilisé aux États-Unis :

Revenus du cannabis des grandes villes mondiales

N.B. Le montant potentiel de revenu représente le montant total en cas de taux d’imposition équivalent à la moyenne exercée sur le cannabis aux États-Unis.

« La manière dont l’industrie légale du cannabis croît fortement aux côtés des nouvelles technologies montrent à quelles point les nouvelles entreprises sont innovantes de nos jours” dit Uri Zeevi, Directeur de Marketing à  Seedo. “Prenez en exemple le fait que le cannabis et les crypto monnaies s’unissent comme avec Hempcoin ou Nezly qui s’occupe de gérer les processus et paiement au sein de l’industrie du cannabis. Quand vous prenez en compte le potentiel que renferment ces nouvelles technologies et leur habilité à disrupter l’industrie du cannabis, il est dur de nier que nous sommes au coeur d’une période passionnante ».

A  Seedo, nous avons développé une technologie qui aide les fumeurs réguliers à cultiver des plantes de la meilleure qualité sans quitter le confort de leurs habitations, évitant au passage les pesticides et en obtenant le contrôle de leurs provisions personnelle.” dit Uri Zeevi, Directeur de Marketing à  Seedo. “Nous espérons qu’en éduquant les fumeurs sur le coût du cannabis à travers le monde, ces derniers constatent le gain financier qui résulteraient de la technologie de culture hydroponique

Que la consommation illégale de cannabis soit si élevée même dans des pays qui imposent la peine de mort, comme le Pakistan ou l’Égypte, prouve que ceux au pouvoir ont désespérément besoin de comprendre que de nouvelles lois sont nécessaires” commente Uri Zeevi, Directeur de marketing à  Seedo. “En retirant l’élément criminel du cannabis, les gouvernements seront en mesure de réguler la production, retirer le pouvoir aux gangs issus de cette industrie et de générer des revenus conséquents comme prouvés dans cette étude.”

Consommation du cannabis chez les jeunes en Europe

Découvertes additionnelles sur le marché du cannabis :

  • New York City aux États-Unis est la ville qui consomme le plus de cannabis avec 7,44 tonnes métriques par an,
  • Boston aux États-Unis vend le cannabis le plus chère des villes où ce produit est légal, à 8,81 € le gramme, tandis que Montevideo en Uruguay propose le cannabis le moins cher à 3,32 €,
  • Malgré que Tokyo au Japon a le cannabis le plus cher des villes où le produit est illégal, à 26,13 € le gramme, Jakarta en Indonésie a le moins cher à 3,03 € en sachant que le produit est classé groupe 1 et que sa consommation/possession peut résulter à la prison à perpétuité ou la peine de mort,
  • Dans le cas de villes où le cannabis est partiellement légal, Bangkok en Thaïlande propose le cannabis le plus cher de cette catégorie à 19,85 € le gramme tandis que Quito en Équateur offre le moins cher à 1,07 € le gramme,
  • La Bulgarie a le taux d’imposition sur les cigarettes le plus élevé, à 82,65% tandis qu’Asuncion au Paraguay a le moins élevé, à 16%,
  • La ville du Caire en Égypte bénéficierait le plus des taxes provenant de la vente de cannabis si la ville taxerait la vente de cannabis de la même manière qu’elle taxe la vente de cigarettes puisqu’elle collecterait 307,90 millions d’€. La ville de Singapour en revanche est la ville qui bénéficierait le moins de ces revenus supplémentaires vu qu’elle récolterait 0,11 millions d’€, majoritairement dû à la très faible consommation de cannabis, représentant 0,02 tonnes métriques par année.
  • En se basant sur la moyenne du taux d’imposition sur le cannabis des États-Unis, New York City serait la ville qui générerait le plus d’impôts en légalisant le produit avec 125,12 millions d’€ par année tandis que Singapour générerait le moins de revenus, à 0,03 millions d’€.

Source de l’étude :  Seedo

Laurence

Spécialisée en droit social, je rédige des lettres de motivation et mets en valeur les Curriculum Vitae des personnes en recherche d'emploi. J’interviens également dans les entreprises pour renforcer et dynamiser la politique des ressources humaines.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Les champs obligatoires sont marqués d'un astérisque*