Actualité 2021

180 lycéens en immersion à l’ENAP en stage du 1er au 5 avril 2019

Alors que les inscriptions au prochain concours de surveillant pénitentiaire vont s’ouvrir le 8 avril 2019, l’École Nationale d’Administration Pénitentiaire (ENAP) accueille cette semaine 180 élèves de lycées professionnels spécialisés dans les métiers de la sécurité, afin de leur permettre de découvrir l’école et la diversité des métiers pénitentiaires.

Cette immersion a pour objectif de permettre de mieux appréhender l’univers carcéral, en agissant à la fois sur les représentations et sur les réalités quotidiennes, via des mises en situation concrètes.

Lycéens en immersion à l’ENAP

Lors d’un stage du 1er au 5 avril 2019, les lycéens pourront partager le quotidien des élèves de l’école, et participer à différents ateliers autour du métier de surveillant (tels que : prise en charge de comportements, fouille de cellule, techniques d’intervention…).

Chaque année, l’ENAP accueille des centaines de jeunes afin de présenter les métiers pénitentiaires. Cette initiative, qui permet aux lycéens issus des filières « métiers de la sécurité » d’effectuer un stage d’immersion, témoigne de la politique d’ouverture de l’école auprès des jeunes publics. Elle témoigne également de la volonté de l’administration de faciliter l’accès aux métiers pénitentiaires, aux étudiants déjà formés aux métiers de la sécurité.

Surveillant pénitentiaire : la Justice recrute

L’administration pénitentiaire recrute et forme ses personnels et s’engage également à les accompagner tout au long de leur vie professionnelle. Les inscriptions au prochain concours d’accès à la formation de surveillant pénitentiaire seront ouvertes du 8 avril 2019 au 10 mai 2019.

Une fois admis, les élèves surveillants suivent une formation rémunérée associant cours théoriques et pratiques durant 6 mois à l’École Nationale d’Administration Pénitentiaire (ENAP). À l’issue de cette formation, les élèves surveillants effectuent un stage d’une année en établissement pénitentiaire.

Elisa

Diplômée d'un Master 2 en droit pénal à l'Université de Rennes, je suis très impliquée dans la défense des droits fondamentaux et dans les conditions d'incarcération. Je poursuis actuellement des études pour finaliser ma formation d'avocat pénaliste.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Les champs obligatoires sont marqués d'un astérisque*