Ressources Humaines : droit social, modèles et lettres de motivation

Comment mener un entretien d’embauche avec efficacité ?

Les Curriculum vitæ contiennent des renseignements importants sur les qualifications des candidats, dont leur expérience et leur personnalité. Mais rien ne peut se substituer à l’entretien d’embauche pour évaluer sérieusement un candidat. Cet entretien aussi bien physique que téléphonique doit être mené avec rigueur. Il vous permettra ainsi d’obtenir une vision complète sur le profil, le parcours, les motivations et la valeur ajoutée que le candidat apportera à l’entreprise. Ci-dessous nos recommandations pour mener efficacement un entretien d’embauche. Et n’oubliez pas que lors de chaque entretien, vous véhiculez l’image de l’entreprise et ayez à l’esprit qu’à chaque rencontre d’un candidat, c’est peut-être la première interaction avec un nouveau collaborateur de l’entreprise.



Une stratégie d’entretien d’embauche à élaborer :

Relisez votre fiche de poste et listez à nouveau les compétences “hard skills” et “soft skills” demandées

Rappelons que les compétences dites “Hard skills” sont les compétences techniques demandées pour un poste. Les “Soft skills” sont les compétences humaines et transversales, souvent gages d’une meilleure intégration et évolution du collaborateur au sein de l’entreprise.

Ces compétences permettront au candidat de réussir ses missions :

  • Comment le candidat estime-t-il pouvoir contribuer au bon fonctionnement de l’entreprise ?
  • En quoi ses qualités pourront-elles être favorables au poste, et plus généralement à l’entreprise ?
  • En quoi son parcours professionnel correspond-il à sa volonté d’intégrer l’entreprise ?

Avant l’entretien, re-lisez la lettre de motivation

et le CV du candidat pour avoir à l’esprit les éléments essentiels de son parcours et de sa motivation.

Vous pouvez mettre en place des tests d’évaluation :

Jeux de rôle, évaluations techniques, exercices d’écriture, tests du niveau d’anglais, etc ., ils vous permettront d’évaluer les compétences des candidats en direct et de savoir comment ils réagissent dans telle ou telle situation.

Les meilleurs recruteurs n’hésitent pas à se montrer très présents auprès des candidats. En amont de l’entretien, envoyez-leur le plus d’informations possibles et facilitez leur arrivée : lieu du rendez-vous, stationnement, etc.

Techniques et questions à poser pour mener un entretien d’embauche efficacement

Avoir un déroulé d’entretien formel :

Il est fortement conseillé d’avoir toujours le même déroulé d’entretien d’embauche des candidats. Pour cela, nous vous recommandons notre modèle de trame pour mener un entretien de recrutement efficace à télécharger gratuitement.

Prenez en considération les droits des candidats :

Pour prévenir la discrimination, le Ministère du Travail publie des lignes directrices à attention des employeurs, afin de les aider à comprendre les types de questions qui enfreignent les droits des demandeurs d’emploi. Familiarisez-vous avec ces bonnes pratiques avant d’interviewer les candidats.

Posez les bonnes questions :

Prendre le temps de déterminer le profil du candidat idéal et de poser les bonnes questions lors de l’entretien d’embauche sont essentiels pour réussir votre recrutement. Pour être certain d’obtenir les réponses adéquates, les questions devront être soigneusement préparées.

Une entrée parfaite :

En début d’entretien, prenez quelques minutes pour vous présenter et partager ce que sont vos valeurs et votre culture d’entreprise. Donnez également des indications sur l’environnement de travail et parcourez avec le candidat les grandes lignes de la fiche de poste pour que tout soit clair.

La prise de décisions :

Déterminez en l’avance ce qui est susceptible de valider ou au contraire de disqualifier un candidat. Faites attention à bien prendre en compte le fait qu’un candidat pourrait juste avoir besoin de formations supplémentaires pour être le collaborateur idéal.

Les questions qui ne sont pas assez posées lors d’un entretien d’embauche :

Que savez-vous sur notre entreprise ?

Pour le candidat, ce n’est plus possible de faire semblant. Soit il a fait des recherches sur l’entreprise, soit il n’en a pas fait.  Cette question vous permet d’évaluer l’intérêt porté par le candidat mais aussi le niveau de détail à fournir dans votre présentation de l’entreprise.

Parlez-nous de votre parcours professionnel :

Comprendre les motivations qui ont conduit la carrière d’un candidat vous permet de faire la lumière sur ses objectifs et ses intérêts.

Pourquoi voulez-vous cet emploi ? Pourquoi pensez-vous qu’il est fait pour vous ?

Il y a une différence entre vouloir un travail et vouloir n’importe quel travail. Une réponse correcte montre que le candidat est intéressé et motivé pour rejoindre votre équipe car il pense avoir quelque chose à vous apporter.

Décrivez des dynamiques d’équipe dans vos précédents postes qui ont été un moteur de réussite ou, au contraire, vous ont bridé.

Il est important de déterminer quels facteurs créent selon le candidat une excellente dynamique d’équipe. Sa réponse sera comparée avec votre portrait-robot du candidat idéal.

Donnez-nous un exemple d’un projet où la réussite n’a pas été au rendez-vous.

Que s’est-il passé et qu’avez-vous appris ? Demandez aux candidats de s’exprimer sur des “échecs qui ont eu du sens” permet d’évaluer l’opiniâtreté et la résilience ainsi que ses ressources pour trouver des solutions. Sur les postes-clés, méfiez-vous des candidats qui ne peuvent citer aucun exemple d’échec ou portent systématiquement la responsabilité sur d’autres.

N’oubliez pas de relancer le candidat avec des questions supplémentaires :

Comment avez-vous fait cela ?

Un candidat ayant réellement réussi un projet sera capable de détailler le planning, les ressources et les moyens nécessaires qui lui ont permis d’atteindre les objectifs.

Quel était le résultat ?

Concentrez-vous sur les détails pour mieux comprendre l’investissement du candidat dans ses projets et ses motivations pour mener le projet à bien.

Les questions à poser lors d’un entretien d’embauche

Évaluez les compétences-clés avec des mises en situation :

Un échange avec une personne peut vous en dire beaucoup sur un candidat, mais vous allez certainement souhaiter en avoir la preuve en le soumettant à des tests. Voici comment vous pouvez utiliser les tests ou les mises en situation dans un entretien d’embauche :

Exercices improvisés :

Proposez une situation dans laquelle le candidat doit écrire un courriel à un client et évaluez à quel point le candidat est capable d’exprimer ses idées par écrit.

Jeux de rôles et scénarios :

Décrivez une situation qu’un collaborateur peut rencontrer et demandez au candidat de décrire ou de simuler sa  réponse. Cette technique est notamment appliquée lors de recrutement de commerciaux.

Évaluations techniques :

Certains postes nécessitent des compétences mathématiques ou informatiques qui peuvent être vérifiées grâce à des tests d’évaluation facilement disponibles. Souvent, vous pouvez créer vous-même votre propre questionnaire ou exercice.

Important : débriefez de l’entretien d’embauche

A la fin de l’entretien, prenez le temps prendre des notes et de réfléchir à la conversation.

N’enchaînez pas les entretiens sans prendre quelques minutes de pause. Elles vous permettront d’ajouter des éléments aux notes que vous avez prises pendant l’entrevue :

  • Les remarques,
  • Points à approfondir,
  • Forces et faiblesses,
  • Éventuels résultats aux tests.

Si vous choisissez de pratiquer le recrutement collaboratif, vous pourrez comparer ces notes avec celles de vos collègues impliqués dans le processus.

Vous êtes spécialisé dans le recrutement. Ces articles peuvent aussi vous intéresser :

Laurence

Spécialisée en droit social, je rédige des lettres de motivation et mets en valeur les Curriculum Vitae des personnes en recherche d'emploi. J’interviens également dans les entreprises pour renforcer et dynamiser la politique des ressources humaines.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Les champs obligatoires sont marqués d'un astérisque*