Actualité 2021

Les chiffres de la population écrouée et détenue au 1er mai 2018

Au 1er mai 2018, 82 663 personnes (+ 2,29% / décembre 2017) étaient écrouées, dont 70 633 en détention (+ 1,32% / décembre 2017), parmi lesquelles 49 694 condamnés.


01/12/0217

01/05/2018

Évolution en %

Personnes écrouées

80 811

82 663

2,29%

Personnes en détention

69 714

70 633

1,32%

Le nombre de détenus se maintient à plus de 70 000 durant deux mois consécutifs. Cette hausse concerne davantage les personnes condamnées et les placements sous surveillance électronique ; la part des personnes condamnées sous bracelet parmi les aménagements de peine (81,4 %) augmente d’ailleurs depuis octobre 2017.


Le nombre de prévenus (20 939) et leur part parmi les détenus est en augmentation depuis octobre 2014 (25,5 % en mai 2014 contre  29,6 %), exception faite de baisses ponctuelles liées à la saisonnalité de l’activité judiciaire.

Augmentation en 2018 de la population carcérale en France de + 2,29% / décembre 2017

Le nombre des femmes détenues s’établit à 3 162, soit 3,8 % des personnes écrouées. Malgré une légère baisse, le nombre de mineurs reste quant à lui à son niveau le plus élevé depuis 2002 (soit 869).

La densité carcérale moyenne s’élève à 118,1 % (contre 119,0 % au 1er mai 2017 et 118,3 % au 1er avril 2017) : cette baisse est due à l’ouverture des deux premiers bâtiments du nouvel établissement d’Aix 2 (365 places supplémentaires).

Les autres DISP à très forte surpopulation (Paris et Toulouse) profitent d’une légère amélioration ce mois-ci. Des situations demeurent problématiques, comme dans la DISP de Toulouse où le taux d’occupation des places femmes augmente de 162 % au 1er avril, à 169 % au 1er mai 2018.

Source : Chiffres issus du Ministère de la justice

Elisa

Diplômée d'un Master 2 en droit pénal à l'Université de Rennes, je suis très impliquée dans la défense des droits fondamentaux et dans les conditions d'incarcération. Je poursuis actuellement des études pour finaliser ma formation d'avocat pénaliste.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Les champs obligatoires sont marqués d'un astérisque*