Palmarès 2018 des déposants de brevets en France par l’INPI

L’édition 2018 du palmarès des déposants de brevets auprès de l’INPI confirme la nécessité toujours plus forte pour les grands groupes d’aligner politique d’innovation et stratégie de propriété industrielle. Elle montre également la confirmation d’une volonté de protection de la part des organismes publics, mais aussi de la part d’entreprises plus petites.

2018 : les chiffres clés des dépôts de brevets en France
2018 : les chiffres clés des dépôts de brevets en France

Parmi les 50 premiers déposants de brevets, figurent les principaux groupes industriels français qui investissent dans l’innovation, mais aussi 12 organismes de recherche publique, 11 entreprises étrangères et 2 entreprises de taille intermédiaire.

Classement des déposants de brevets : publications 2018 par l’INPI

Rappel du classement en 2017

Rang 2018

Nom du déposant

Nombre de demandes publiées

1

1

GROUPE VALEO

1 355

2

2

GROUPE PSA

1 074

3

3

SAFRAN

783

4

4

COMMISSARIAT À L’ÉNERGIE ATOMIQUE ET AUX ÉNERGIES ALTERNATIVES

674

6

5

GROUPE RENAULT

453

5

6

CNRS

401

8

7

MICHELIN

332

7

8

AIRBUS

317

9

9

L’ORÉAL

269

10

10

THALES

243

12

11

ORANGE

207

13

12

IFP ENERGIES NOUVELLES

182

14

13

STMICROELECTRONICS

168

15

14

GROUPE ARKEMA

165

18

15

AIR LIQUIDE

161

17

16

SAINT-GOBAIN

133

20

17

ALSTOM

131

16

18

CONTINENTAL

120

11

19

ROBERT BOSCH GMBH

114

21

20

FAURECIA

111

19

20

GROUPE SEB

111

22

22

TOTAL

98

25

23

HALLIBURTON ENERGY SERVICES INC

88

83

24

SUZUKI MOTOR CORPORATION

79

27

25

IDEMIA

70

59

26

NISSAN MOTOR CO LIMITED

65

24

27

SCHNEIDER ELECTRIC

63

29

28

COMPAGNIE PLASTIC OMNIUM

58

30

29

INSERM (FR)

57

23

30

HENKEL AG & CO KGAA

53

42

30

UNIVERSITÉ DE BORDEAUX

53

25

32

EDF GROUPE

50

30

33

GROUPE SAGEMCOM

46

65

33

GROUPE SIDEL

46

45

33

SORBONNE UNIVERSITÉ

46

32

36

CENTRE NATIONAL D’ÉTUDES SPATIALES (CNES)

45

28

36

UNIVERSITÉ CLAUDE BERNARD LYON

45

NC

38

APTIV

43

99

39

LANDMARK GRAPHICS CORPORATION

42

42

40

INGENICO GROUP

39

37

41

GROUPE SOMFY

38

48

42

NAVAL GROUP

35

34

43

ALBÉA

32

38

43

GROUPE ATOS

32

44

45

SNCF

31

46

46

GROUPE SOITEC

29

83

46

ROQUETTE FRÈRES

29

56

48

BORDEAUX INP

28

51

48

KOITO MANUFACTURING CO LTD

28

56

48

TRÈVES

28

Le Top 4 inchangé : plus de 1 000 brevets déposés par Valeo et PSA

En 2018, les quatre premières places du palmarès restent inchangées par rapport à 2017.

Valeo et PSA, les 2 premiers du palmarès, se maintiennent au-dessus de la barre des 1 000 demandes publiées sur une année.

Le top 10 des déposants de brevets
Le top 10 des déposants de brevets

Le Groupe Valeo reste à la première place avec 1 355 demandes de brevets publiées (contre 1110 en 2017). PSA est au deuxième rang, passant de 1 021 demandes publiées en 2017 à 1 074 en 2018. La troisième place est occupée par Safran avec 783 demandes publiées (795 demandes publiées en 2017). Le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) conserve la quatrième place avec 674 demandes publiées en 2108 (684 en 2017).

Deux entreprises de taille intermédiaire dans le Top 50 :

En 2018, tout comme en 2017, deux entreprises de taille intermédiaire (ETI) figurent parmi les 50 premiers déposants de brevets à l’INPI :

  • SOITEC, spécialiste de la production de matériaux semi-conducteurs, qui, après 2 ans d’absence, était revenu dans le Top 50 l’an dernier, et qui conserve cette année sa 46e place (29 demandes publiées),
  • L’équipementier Trèves qui fait son entrée à la 48e place (28 demandes publiées).
Top 10 des top des entreprises déposants 2018
Top 10 des entreprises déposants des brevets pour 2018

Les évolutions les plus marquantes :

Des changements se dessinent avec des hausses et des baisses de demandes de brevets publiées significatives parmi les 20 premiers déposants.

Les plus fortes progressions du classement sont :

  • Alstom, qui passe de 101 demandes de brevets publiées en 2017 à 131 en 2018 (+30 %, ce qui le fait passer de la 20e à la 17e place),
  • Air Liquide : 126 demandes publiées en 2017, contre 161 en 2018 (+ 28 % et + 3 places, à la 15een 2018),
  • Valeo : 1 110 demandes publiées en 2017 contre 1 355 en 2018 (+ 22 %),
  • Michelin : 285 demandes publiées en 2017, 332 en 2018 (+16 % et + 1 place),
  • Arkema : 142 demandes publiées en 2017, 165 en 2018 (+16 % et + 1 place).

Toujours parmi les 20 premiers déposants, les baisses les plus importantes en 2018 concernent deux entreprises allemandes Robert Bosch GmbH, passant de 193 demandes publiées en 2017 à 114 en 2018(‑41 %) qui passe de la 11e à la 19e place et Continental, passant de 140 à 120 demandes publiées(-14 %) de la 16e à la 18 e place

Les principaux domaines technologiques :

Les demandes de brevets publiées sont classées en 5 domaines technologiques. Si une demande appartient à plusieurs domaines, elle est comptabilisée dans chacun d’eux.

La mécanique est, comme en 2017, le principal domaine technologique d’innovation des entreprises françaises du palmarès 2018. Elle représente 47 % des demandes de brevets, avec 7 016 demandes (6 714 en 2017). Les 20 principaux déposants sont à l’origine de plus de la moitié d’entre elles (56 %).

Le poids de ce domaine est le reflet du tissu industriel français, qui compte de nombreux acteurs dans la construction automobile, dans l’aéronautique et dans l’énergie notamment.

En France, les montants d’investissement dans le domaine de la mécanique représentent plus de 40% de l’ensemble des investissements en France, tout comme la dépense intérieure consacrée à la R&D des entreprises.

Le domaine de l’électronique / électricité est le 2e secteur dans lequel la France a déposé le plus de demandes de brevets en 2018 (27 %, soit 3 973 demandes en 2018, contre 3 956 en 2017).

Troisième secteur dans lequel les entreprises françaises sont les plus dynamiques : la chimie avec 19 % des demandes de brevets, un chiffre stable par rapport à 2017.

Les nouveaux entrants dans le classement des déposants :

Huit nouveaux entrants dans le Top 50 des déposants, dont 1 organisme public, 4 entreprises étrangères et 1 entreprise de taille intermédiaire :

  • Suzuki Motor Corporation (79 demandes publiées – 24ème place),
  • Nissan Motor Co Limited (65 demandes publiées – 26ème place),
  • Sidel (46 demandes publiées – 33ème place),
  • Landmark Graphics Corporation (42 demandes publiées – 39ème place),
  • Roquette Frères (29 demandes publiées – 46ème place),
  • Bordeaux INP (28 demandes publiées – 48ème place),
  • Koito Manufacturing Co Ltd (28 demandes publiées – 48ème place),
  • Trèves (28 demandes publiées – 48ème place).
Top 10 des PME déposants des brevets en 2018
Top 10 des PME déposants des brevets en 2018

La recherche publique toujours présente :

Les organismes publics sont toujours présents dans le palmarès des grands déposants : au nombre de 10 en 2015, ils étaient 13 en 2016 et 2017 et sont 12 cette année.

Parmi les 20 premiers déposants, le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives conserve son 4e rang (avec 674 demandes publiées, contre 684 l’an dernier), le CNRS se classe à la 6e place (401 demandes publiées, contre 405 en 2017 et 373 en 2016) et IFP Energies nouvelles gagne une place en se classant à la12e place (182 demandes publiées contre 175 l’an dernier).

La première place du top 10 des PME revient quant à elle à l’institut de transition énergétique (ITE) SuperGrid Institute, financé en partie dans le cadre du programme « Investissements d’avenir ».

En régions, au moins un établissement public est présent parmi les premiers des palmarès régionaux (un pour la Normandie, jusqu’à 6 pour la région Provence-Alpes-Côte d’Azur).

A titre d’exemple, le classement des déposants de brevets en région Centre-Val-de-Loire montre que les universités d’Angers et de Nantes ainsi que l’Institut de Recherche Technologique Jules Verne contribuent fortement à l’innovation dans ce territoire.

Une concentration toujours plus importante du nombre de demandes de brevets publiées :

Concernant la concentration du nombre de demandes de brevets publiées, la tendance de ces dernières années se confirme : la concentration est de plus en plus forte. Alors qu’en 2008, ils représentaient 44,4 % des demandes publiées, les 50 premiers déposants représentent cette année pour la première fois plus de la moitié des demandes publiées, avec 52,3% du total.

Cette progression est portée uniquement par les 20 premiers déposants : en 2018, les 20 premiers déposants représentent 43,9 % des demandes de brevets publiées, contre 35,7 % en 2008. Ce phénomène s’explique en partie par une concentration de plus en plus importante des entreprises elles-mêmes, accentuée ces dernières années par des rachats et des fusions.

Le groupe SOITEC  : N°1 des déposants dans la catégorie « Entreprises de taille intermédiaire »

Pour la première fois cette année, l’INPI a réalisé un Top 10 des entreprises de taille intermédiaires (ETI) déposantes de brevets à l’INPI.

C’est SOITEC, spécialiste de la production de matériaux semi-conducteurs, qui se classe 1ère position.

Les ETI qui constituent ce Top 10 cumulent 185 demandes publiées en 2018. Elles se situent entre la 46e et la 104eplace du palmarès global. Ces entreprises couvrent des activités très larges, de l’équipement automobile à la cosmétique, en passant par l’agriculture et l’électronique.

Trois de ces entreprises déposent leurs demandes de brevets en région Grand Est, 4 en Île-de-France, 2 en Auvergne-Rhône-Alpes et 1 dans les Hauts-de-France (sachant que SOITEC dépose à la fois en Auvergne-Rhône-Alpes et dans une moindre mesure en Bourgogne-France-Comté et que Exel Industries dépose à la fois dans le Grand Est et en Île-de-France).

« SuperGrid Institute » : N°1 des déposants dans la catégorie des « Petites et moyennes entreprises »

Pour la première fois cette année, l’INPI a réalisé un Top 10 des petites et moyennes entreprises (PME). C’est l’institut de transition énergétique SuperGrid Institute qui occupe le premier rang.

Le Top 10 des PME déposantes de brevets à l’INPI en 2018 représente 110 demandes publiées en 2018. « SuperGrid Institute », première PME classée, se situe au 80ème rang.

Comme pour les ETI, les activités de ces PME sont très variées : environnement, cosmétique, son, optique, etc. La région Auvergne-Rhône-Alpes héberge cinq des PME du « Top 10 des PME déposantes de brevets à l’INPI », la région Île-de-France et la région Occitanie en hébergent trois chacune.

Rappel des chiffres 2018 de la propriété industrielle en France :

  • Le nombre de demandes de brevets déposées auprès de l’INPI s’élève à 16 222 (-0,2 % par rapport à 2017),
  • Le nombre de dessins et modèles déposés est de 5 757, soit une baisse de 3,6 %,
  • L’Institut a reçu 95 419 demandes de marques, soit un chiffre record pour l’institut, représentant une hausse de 5,5 % par rapport à 2017.

En résumé :

Valeo, PSA, SAFRAN et le CEA sont toujours en première place du classement plus de 1 000 demandes de brevets publiées pour les 2 premières 2 entreprises de taille intermédiaire dans le TOP 50 : SOITEC en première place du Top 10 des déposants dans la catégorie « ETI ».

« Supergrid Institute » est en première place du Top 10 des déposants dans la catégorie « PME ».

Méthodologie du palmarès :

Ce palmarès est établi par l’INPI en comptabilisant le nombre de demandes de brevets par la voie nationale (c’est-à-dire auprès de l’INPI) publiées en 2018. Ce palmarès tient compte de la structure des groupes puisqu’il est établi en identifiant et regroupant les filiales appartenant à un seul groupe, en collaboration avec eux pour refléter au mieux la réalité. Contrairement à d’autres palmarès de brevets, tels que ceux de l’OEB ou de l’OMPI, tous les éventuels Co-déposants d’une demande de brevet sont pris en compte (et pas uniquement le déposant cité en premier lieu).

L’objectif de ce palmarès est de traduire le plus précisément possible l’activité des entreprises en matière de dépôts de brevets en France auprès de l’INPI.

L'équipe de la rédaction

Laisser un commentaire

JURISTIQUE

Pages pratiques, outils juridiques et administratifs tels que : les dernières valeurs du SMIC, les principaux indices économiques et bancaires, le calcul d'indemnités kilométriques, toutes les étapes de la création d'une société sur Infogreffe, l'obtention d'une attestation de vigilance Urssaf ainsi que de nombreux modèles de lettres et d’attestations à télécharger gratuitement.

Outils en ligne

Barème des indemnités kilométriques 2022

Calendrier d’actualisation Pôle Emploi 2022

Le SMIC en 2022 pour 35H00 et 39H00

Modèles de lettre de motivation à télécharger gratuitement

Modèle de note de frais sous Word et Excel

Tickets restaurant et seuils d’exonération pour 2022

Ressources

Comment calculer la mensualité d'un prêt avec Excel ?

La durée du travail en France (35H00 / 39H00) et les heures supplémentaires

Modèle d’attestation de mutuelle obligatoire

Modèle d'attestation employeur

Modèles de formules de politesse pour conclure une lettre

Modèle de promesse d’embauche pour un futur salarié

Contact et réseaux sociaux
Les articles les plus consultés

Modèle d'attestation sur l'honneur

Modèle d'attestation de loyer

Modèle de reçu de don pour les associations

Modèle de règlement intérieur