Grilles des salaires et indemnités conventionnelles 2021

Salaire minimum ouvriers du bâtiment en 2019 (+10) – Nouvelle Aquitaine

En application de l’accord du 28 mars 2019, ci-dessous la grille des salaires minima de Nouvelle Aquitaine au 1er juillet 2019 de la convention collective nationale des ouvriers employés par les entreprises du bâtiment non visées par le décret du 1er mars 1962 (c’est-à-dire occupant plus de 10 salariés) du 8 octobre 1990 (IDCC 1597 – Brochure JO N° 3258).



Il s’agit des minimums garantis de salaire brut pour 35 heures hebdomadaires (en euros) ou 151,67 heures par mois en fonction de votre catégorie professionnelle et de votre coefficient.

Pour les connaître, référez-vous à votre bulletin de paye ou à votre contrat de travail, ces informations doivent en principe y être indiquées. A défaut, contactez le service des ressources humaines ou de la paye de votre entreprise ; ils sont à même de vous renseigner.

Barème et salaire minimum des ouvriers du bâtiment de Nouvelle Aquitaine en 2019 (plus de 10 salariés) pour les départements de la Dordogne (24), de la Gironde (33), des Landes (40), du Lot-et-Garonne (47) et des Pyrénées-Atlantiques (64)

Catégorie professionnelle Coefficient Salaire mensuel brut minimal (pour 35 heures hebdomadaires) Taux horaire brut minimal

Niveau I – Ouvrier d’exécution :

– position 1 150 1 530,00 € 10,09 €
– position 2 170 1 570,31 € 10,35 €

Niveau II

Ouvriers professionnels 185 1 663,06 € 10,96 €

Niveau III – Compagnons professionnels :

– position 1 210 1 818,62 € 11,99 €
– position 2 230 1 953,47 € 12,88 €

Niveau IV – Maîtres ouvriers ou chefs d’équipe :

– position 1 250 2 116,52 € 13,95 €
– position 2 270 2 246,30 € 14,81 €
Barème salaires, salaire moyen et salaire minimum ouvriers du bâtiment en 2019 de Nouvelle Aquitaine

Barème et salaire minimum des ouvriers du bâtiment de Nouvelle Aquitaine en 2019 (plus de 10 salariés) pour les départements de la Creuse (23), de la Corrèze (19) et la Haute-Vienne (87)

Catégorie professionnelle Coefficient Salaire mensuel minimal brut (pour 35 heures hebdomadaires) Taux horaire brut minimal

Niveau I – Ouvrier d’exécution :

– position 1 150 1 530,00 € 10,09 €
– position 2 170 1 570,31 € 10,35 €

Niveau II

Ouvriers professionnels 185 1 663,06 € 10,96 €

Niveau III – Compagnons professionnels :

– position 1 210 1 818,62 € 11,99 €
– position 2 230 1 944,34 € 12,82 €

Niveau IV – Maîtres ouvriers ou chefs d’équipe :

– position 1 250 2 098,43 € 13,84 €
– position 2 270 2 223,64  € 14,66 €
Grille des salaires 2019 des ouvriers du bâtiment de Nouvelle Aquitaine

Barème et salaire minimum des ouvriers du bâtiment de Nouvelle Aquitaine en 2019 (plus de 10 salariés) pour les départements de la Charente (16), de la Charente-Maritime (17), les Deux-Sèvres (79) et de la Vienne (86)

Catégorie professionnelle Coefficient Salaire mensuel brut minimal (pour 35 heures hebdomadaires) Taux horaire brut minimal

Niveau I – Ouvrier d’exécution

– position 1 150 1 530,00 € 10,09 €
– position 2 170 1 570,31 € 10,35 €

Niveau II

Ouvriers professionnels 185 1 623,43 € 10,70 €

Niveau III – Compagnons professionnels :

– position 1 210 1 799,78 € 11,87 €
– position 2 230 1 938,58 € 12,78 €

Niveau IV – Maîtres ouvriers ou chefs d’équipe :

– position 1 250 2 098,43 € 13,84 €
– position 2 270 2 232,56 € 14,72 €

Pour acheter la convention collective nationale des ouvriers employés par les entreprises du bâtiment non visées par le décret du 1er mars 1962 (c’est-à-dire occupant plus de 10 salariés) du 8 octobre 1990 (IDCC 1597 – Brochure JO N° 3258) et ses mises à jour, dans un format papier ou un fichier PDF (téléchargeable immédiatement), vous pouvez vous rendre sur le site web de notre partenaire Convention.fr :

En complément, notre article sur le les indemnités des ouvriers du bâtiment 2019 (+10 salariés) de Nouvelle Aquitaine.

L'équipe de la rédaction

La rédaction du site Juristique rassemble des spécialistes du droit, des ressources humaines, de la fiscalité afin de répondre aux besoins des entreprises. Nous publions régulièrement des articles de fond et d'actualité.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Les champs obligatoires sont marqués d'un astérisque*