Pass Création Bretagne : le chemin de croix des entreprises pour en bénéficier

Le Pass Création est un dispositif d’aide géré par la région Bretagne. Il permet aux entrepreneurs d’être « accompagnés » en amont de la création de leur entreprise et durant les trois années qui suivent.

La finalité du dispositif du Pass Création est louable : démarrer une entreprise est un exercice difficile et le chef d’entreprise se retrouve souvent bien seul face aux difficultés qui ne manquent pas de jaillir. Il a donc besoin d’accompagnement au démarrage.

Ayant créé une entreprise en Bretagne, courant mai 2020, dans le développement et les prestations web, j’ai souhaité accéder au dispositif proposé par la région. Et, là, en dépit d’un projet technologiquement innovant et de projections économiques documentées, il m’a été impossible d’en bénéficier.

Le parcours de combattant pour actionner les dispositifs d’aide à l’entreprise en Bretagne
Notre avis sur le Pass Création Bretagne

Les organismes compétents pour le Pass Création en Bretagne

La région, n’ayant pas de compétences internes, délègue le dispositif Pass Création dans chaque département breton à un organisme extérieur :

Départements bretons
Nom et coordonnées de l’organisme en charge du Pass Création
Moyens de contacts de l’organisme dans le département
Côtes-d’Armor (22)

BGE – 10 Rue du 48ᵉ Régiment d’Infanterie, 22200 Guingamp

BGE Côtes-d’Armor (22)
Courriel : passcreation@bge22.fr
Téléphone : 02 96 21 17 75
Finistère (29)France Active – 1 Rue Louis Pidoux, 29200 BrestGroupement Pass Création Finistère (29)
Courriel : passcrea29@franceactive-bretagne.bzh
Téléphone : 02 98 47 54 40
Ille-et-Vilaine (35)Chambre de commerce et de l’Industrie (CCI) – 2 Avenue de la Préfecture, 35042 Rennes, mais sous-traité en réalité à l’ADIE de Rennes
Groupement Pass Création Ille-et-Vilaine (35)
Courriel : passcreation35@bretagne.cci.fr
Téléphone : 02 99 33 66 66
Morbihan (56)ADIE – Le Prisme, CP1, Place Albert Einstein, 56038 VannesGroupement Pass Création Morbihan (56)
Email : passcrea56@adie.org
Téléphone : 02 28 27 18 02
Contacts sur le Pass Création

Avantages très théoriques et modalités du Pass création en Bretagne

Accompagnement :

Un accompagnement gratuit et personnalisé :

  • Des entretiens individuels, possibles à distance durant la période de crise sanitaire,
  • Accompagnement assuré par des experts de la création/reprise d’entreprise au sein des structures labellisées par la région Bretagne.

Modalités du Pass Création en Bretagne :

Un accompagnement en 3 étapes :

  • Montage du projet : aide à la formalisation du projet et à l’élaboration du business plan,
  • Structuration financière : validation du plan de financement, conseils en demandes de prêts et aides financières,
  • Gestion et développement : accompagnement de 36 mois à la consolidation post-création/reprise.

Tous les arguments pour séduire « en théorie » le chef d’entreprise en herbe.

Pass Création Bretagne
Pass création : les entrepreneurs bretons n’en bénéficient pas pour des raisons d’attribution de marché

Vous n’avez pas le droit au Pass Création si vous avez déjà créé votre entreprise !

Premier contact téléphonique avec la CCI :

Le siège de mon entreprise étant situé en Ille-et-Vilaine, je contacte donc l’organisme compétent, la Chambre de commerce et de l’Industrie (CCI). J’expose au standard mon souhait d’être accompagné dans le cadre du dispositif régional du Pass Création et demande à connaitre les modalités pratiques dans le département.

Réponse :

« Vous n’y avez pas le droit, car vous avez déjà créé votre entreprise. »

Or, sur le site de la région, il est indiqué que l’entrepreneur a le droit à un accompagnement s’il en fait la demande dans les deux mois qui suivent la création de son entreprise (ce qui est mon cas), sous réserve de ne pas avoir généré de chiffre d’affaires.

De plus, depuis le 26 février 2020, le dispositif a été étendu aux entreprises créées depuis moins de 12 mois (sous réserve d’un chiffre d’affaires annuel inférieur à 25 000 €) en raison de la crise Covid-19.

Première source d’étonnement, l’organisme en charge du Pass Création, la CCI d’Ille-et-Vilaine :

  • Ne connait pas les modalités du dispositif Pass Création dont elle est pourtant en charge,
  • Donne des informations erronées par téléphone,
  • Et ne vous oriente pas automatiquement vers le bon service en charge du dispositif d’accompagnement.

À cette étape, j’ai failli abandonner. Déjà, j’allais à reculons dans ces dispositifs. 20 années d’expériences comme Directeur Financier m’ont donné une certaine autonomie dans la conduite des affaires. Cependant, je sais aussi qu’il est souhaitable de confronter son projet à des tiers, car cela évite de s’enfermer dans ses certitudes.

In fine :

Je rappelle donc la CCI d’Ille-et-Vilaine et tombe sur la même personne et qui me réexplique que je n’ai pas le droit au Pass Création. Fort de mes vérifications, je lui rétorque que cette information est contradictoire avec ce qui est écrit sur le site de la région et lui demande de me mettre en relation avec le service en charge du dispositif. On me rappellera…

Une semaine plus tard, une chargée de mission de la CCI m’informe que le dispositif est pris en charge sur l’Ille-et-Vilaine par l’ADIE.

Rencontre avec l’ADIE d’Ille-et-Vilaine

Le lendemain, je recevais un mail d’un Chargé de mission de l’ADIE m’invitant à le contacter.

J’appelle. J’expose le projet de développement économique de ma société ainsi que mes deux problématiques à court-terme :

  • L’augmentation des fonds propres de mon entreprise et le souhait de faire appel au dispositif du prêt à taux 0% pour les entrepreneurs,
  • L’obtention du statut de Jeune entreprise innovante par le dépôt d’un rescrit auprès de l’administration fiscale.

Nous fixons un rendez-vous dans les locaux de l’ADIE d’Ille-et-Vilaine, mi-juillet 2020.

Le jour du rendez-vous, je reprends contact avec le Chargé de mission n’ayant pas reçu de confirmation. J’apprends que mon interlocuteur a démissionné (dommage, j’avais apprécié le premier contact). Le rendez-vous reste maintenu avec un bénévole de l’ADIE.

Le déroulé du rendez-vous :

Lors du rendez-vous, j’ai présenté mon projet technique, le business plan, le budget, le prévisionnel de trésorerie ainsi que la problématique de fonds propres insuffisants et le dépôt d’un rescrit de jeune entreprise innovante.

En retour, le conseiller m’a fait une présentation de l’ADIE. L’organisme vient en aide aux porteurs de projet dans la mise en place d’accompagnement financier et octroie des prêts aux chefs d’entreprise ne pouvant accéder au marché bancaire traditionnel. Le taux d’intérêt est élevé (7%) car l’ADIE se refinance auprès des banques.

Le conseiller me présente les outils à leur disposition. Partant des besoins financiers et du prévisionnel du porteur de projet, il est en capacité d’évaluer le besoin de trésorerie, de financement et même la structure juridique la plus adaptée.

Concernant mes besoins, il est devenu rapidement évident que l’ADIE ne pouvait que difficilement m’aider car :

  • Mon entreprise est déjà créée (encore !),
  • Le budget, le Business plan, le prévisionnel de trésorerie sont réalisés,
  • Financement : À l’ADIE, l’accès au prêt à taux 0 % est conditionné à un engagement d’un prêt à un taux de 7 % (non merci),
  • Jeune Entreprise Innovante : L’ADIE n’a aucune compétence sur ce point,
  • Pass Création : visiblement, le sujet ne semble pas les concerner.
Avis sur le Pass Création Bretagne
Un dispositif d’aide aux entreprises dévoyé ?

Nous nous sommes séparés aimablement sur ce constat. Mon entreprise n’est pas dans la cible de l’association.

Conclusion sur le Pass Création et l’ADIE :

Il faut rappeler que l’ADIE détient l’exclusivité du Pass Création en Ille-et-Vilaine. Le fait que la région ou la Chambre de commerce accorde un monopole au Pass Création à un organisme à vocation uniquement sociale exclue automatiquement toutes les jeunes entreprises « ordinaires ».

Pourtant, l’Ille-et-Vilaine ne manque pas d’organismes d’accompagnement. La BGE 35 (j’y ai pris quelques contacts) serait parfaitement à même d’assurer cette mission, mais contrairement à d’autres départements, il n’a pas obtenu d’autorisation.

Un accompagnement léger, un regard extérieur sur mon offre commerciale, des conseils et une mise en relation avec des investisseurs auraient pu faire partie des services apportés et qui me sont refusés dans le cadre du Pass création.

Cette expérience illustre, encore une fois, le décalage immense entre les besoins des entreprises et la réalité administrative.

Foire aux questions (FAQ) sur le Pass Création (Bretagne)

Votre avis sur le Pass Création nous intéresse :

Vous avez, vous aussi, eu maille à partir avec des dispositifs d’aide aux entreprises et qui se révèlent en réalité des parcours de combattant administratifs.

Dites-le-nous dans les commentaires.

Photo of author

Pascal

Spécialiste de la finance et de la fiscalité grâce à mon activité professionnelle et ma formation universitaire, je partage sur le site Web Juristique mes connaissances et mon expérience. Je publie régulièrement les dernières valeurs d'indices économiques tels que : l'indice SYNTEC, BT01, ILAT, l'indice de la construction et de référence des loyers, les dernières valeurs du SMIC ainsi que des outils bancaires comme les codes SWIFT ou les codes CNAPS pour les transferts internationaux.
Publié le :

22 réflexions au sujet de “Pass Création Bretagne : le chemin de croix des entreprises pour en bénéficier”

  1. Bonjour,
    Je viens de voir votre post sur Twitter. J’ai créé une entreprise dans le Morbihan. Même constat, le Pass Création dans sa forme actuelle n’est absolument pas à la hauteur. Les seules actions qui m’ont été proposées des formations sur « comment devenir entrepreneur ». Comme vous je n’étais pas à ma place. En tout cas, bravo d’avoir relayé votre mécontentement, ça fera peut-être bouger les lignes. Bonne fin de journée. Thierry

    Répondre
    • Bonjour, Merci pour votre retour d’expérience. Effectivement, il eut été plus facile de passer son chemin et laisser tout ce petit monde s’auto-congratuler avec nos impôts, mais de temps en temps, il m’arrive de porter une noble cause. Si, cela peut aider à faire évoluer le dispositif du Pass Création et rendre plus performante l’action économique de la région Bretagne, ça sera un mal pour un bien. Bonne fin de journée à vous aussi.

      Répondre
  2. Bonjour, j’ai vu également votre tweet. Effectivement, la CCI / la région ont des liens très étroits avec des acteurs associatifs, drogués à la subvention public. Votre entreprise ne rentre pas dans le cadre car vous êtes un professionnel. Leur cible, des entreprises avec une action sociale forte, qu’ils vont pouvoir subventionner et mettre en valeur au travers des communications respectives. Ils suffit de regarder la liste des entreprises misent en piedestal. Toujours les mêmes que l’on retrouve d’années en années, ce jusqu’à que la machine à subvention s’arrête. Vous ne trouverez jamais d’entreprises de BTP par exemple.

    Répondre
  3. Bonjour, nous avons le même dispositif de pass création en centre-val de Loire et j’en ai bénéficié à titre personnel pour le lancement de mon entreprise. A la différence de votre expérience, il y a de nombreuses structures accompagnantes. Nous avons donc le choix. Cette gestion assez singulière semble être spécifique à la Bretagne. Il ne faut pas généraliser, le dispositif n’est pas mauvais en soit.

    Répondre
  4. Rien de très étonnant, il suffit juste de constater les très nombreuses publicités que font ces organismes sur le net. C’est que ça doit bien juteux d’aider les chefs d’entreprise.

    Répondre
  5. L’accompagnement par la CCI est pour les inscrits au RCS, les Artisans et double inscrits sont accompagnés des CMA, concernant les activités de dev, celle-ci étant classée dans les professions libérale, ni la CCI, ni la CMA gère ce statut, c’est l’URSSAF mais je doute qu’ils montent des dossiers

    Répondre
  6. Bonjour,
    La région Bretagne vous a-t-elle contactée par rapport à votre témoignage et votre besoin d’accompagnement ? L’administration est certainement demandeuse de retours d’expérience non biaisé par les intervenants que vous citez (CCI, ADIE, BGE, etc.). Ayant travaillé, dans le milieu, Il y a en effet un écart considérable entre la communication et la réalité de terrain.

    Répondre
    • Nous les avons informé via twitter de la parution de l’article sur notre expérience négative du Pass création mais sans aucun retour. J’imagine qu’ils sont en vacances.

      Répondre
  7. Bonjour,
    Merci de votre avis. J’ai aussi voulu bénéficier du Pass Création mais je me suis heurté à un mur administratif. Désormais, CCI, région et tous les autres organismes, je les fuis. Ils n’ont aucune valeur ajoutée pour un entrepreneur.

    Répondre
  8. Je découvre avec stupéfaction la gestion des aides économiques par la région Bretagne. C’est assez consternant votre histoire de pass creation mais qui ne fait que confirmer l’opinion que je m’étais faite sur les acteurs économiques locaux (CCI, et tous les organismes associatifs qui en dépendent). Ils sont excellents pour vous vendre des formations sans aucun intérêt mais pour aider réellement des sociétés qui innovent, veulent créer de l’emploi localement, ils brillent tous par leur absence et incompétence.

    Répondre
  9. Bonsoir, Je travaille assez régulièrement avec les organismes que vous citez. De la part, de la CCI Rennes, rien d’étonnant, elle n’est qu’une boite au lettre de la région Bretagne dans ce dispositif et vous avez raison en dehors de proposer des formations « raz les pâquerettes », elle ne fait pas grand chose. je pense que ça fonctionne mieux dans les autres départements bretons. Une question, avez-vous pris contact avec la région Bretagne pour améliorer le dispositif Pass création ?

    Répondre
  10. Bonjour,
    En tant que femme et chef d’entreprise, le Pass Création a été pour moi un moyen de lancer mon entreprise et de bénéficier de subvention de démarrage.

    Répondre
  11. Bonjour,
    Je suis désolé d’entendre que pour certains, les accompagnements avec ces organismes ne se passent pas bien. J’en ai aussi fait les frais il y a quelques années, ainsi que plusieurs connaissances. Je me suis donc spécialisée dans ce domaine qu’est l’aide à la création/reprise/développement d’entreprises et je vous propose de vous aider, si vous le souhaitez, de manière personnalisée, en étant à votre écoute pour créer votre entreprise dans les meilleurs conditions.

    N’hésitez pas à me contacter sur mon LinkedIn:

    http://www.linkedin.com/in/cabinet-antprint

    Répondre
  12. Bonjour
    Je suis tombée sur votre article en faisant des recherches sur PASS Création car étant moi même en train de construire un projet de création d’entreprise. J’envisageais PASS CREA jusqu’au moment où je me suis rendue compte qu’il a été confié à l’ADIE dans le Morbihan. Comment peuvent ils orienter de façon impartiale sur un financement adapté quand ils sont eux mêmes organisme de crédit , crédit au taux de 7.5% + 5% de contribution à l’Association !

    Répondre
    • Oui, tout à fait et merci de votre visite. C’est littéralement scandaleux. En fait, la région se décharge sur ces associations et qui ont leurs intérêts propres. Bon nombre de dispositifs intéressants sur le principe sont donc détournés de leur objectif initial. Rappelons que l’ADIE a une vocation sociale : « association pour le droit à l’initiative économique est une association française reconnue d’utilité publique depuis 2005, dont le but est de permettre à des personnes qui n’ont pas accès au système bancaire traditionnel de créer leur propre entreprise, grâce au microcrédit accompagné ». Source Wikipedia.

      Répondre
  13. Bonjour , il est important de rappeler que l’Adie est juste la porte d’entrée pour avoir les 1eres informations liées au Pass création dans le Morbihan, un numéro d’appel unique qui centralise les demandes , qui n’est d’ailleurs pas le numéro officiel de l’Adie, ils orientent ensuite vers le bon interlocuteur pour les différentes phases en fonction de votre projet : ex un commerce vous serez orienté vers la CCI ou si vous êtes artisan vers la CMA pour la 1ere partie du pass créa, certains porteurs auront bien affaire à l’Adie en phase 2 (uniquement) et si leur projet n’est pas accepté par les banques ( condition indispensable) les autres iront en suivi à France active ou initiative si leur projet est finançable par des banques, aucun « monopole » donc de l’Adie. Quant au taux de 7 % il faut rappeler que c’est l’association qui emprunte auprès des banques et qu’elle prend donc tous les risques car ces dossiers sont rejetés par les banques. Voilà il était temps de recadrer les choses compte tenu des horreurs que j’ai pu lire sur cette association bienveillante qui a le mérite d’aider ceux que les banques rejettent … L’adie ne fait pas de pas bénéfices c’est une association , à bon entendeur …

    Répondre
    • Bonjour, merci de votre témoignage. Dans cette affaire, ce n’est point l’ADIE qui est en cause mais la CCI d’Ile et vilaine et la région qui donne un monopole à une seule association / département en charge des porteurs de projets de création d’entreprises. Le dispositif du Pass création, porté par la région Bretagne a une vocation universelle et non sociale. Or, par le fait de confier (par appel d’offre) une exclusivité à l’ADIE en Ile et Vilaine, il exclut toutes les créations d’entreprises « normales » du dispositif. C’est dommage car l’objet de cette aide régionale n’atteint pas son but, favoriser l’émergence de nouvelles entreprises bretonnes. Bien cordialement

      Répondre
  14. La région mandate une organisation par département qui coordonne ensuite les opérateurs Pass Création. Ces coordinateurs sont : BGE pour le 22, France Active pour le 29, CCI pour le 35 et ADIE pour le 56.
    CCI, CMA, France Active Bretagne, Initiative Bretagne, ADIE et BGE interviennent sur les 4 départements bretons en structuration de projet (BGE, CCI, CMA), en structuration financière (ADIE, France Active, Initiative Bretagne) et en accompagnement post création (tous).

    Répondre

Laisser un commentaire

A propos

Créé en 2012, le site Juristique.org est une plateforme en ligne dédiée à fournir des informations juridiques claires, accessibles et fiables pour répondre aux besoins diversifiés de ses utilisateurs. Que vous soyez un professionnel du droit, un étudiant en droit, demandeur d'emploi ou un salarié recherchant la dernière grille des salaires 2024, notre site a pour ambition d’être une ressource incontournable.


Articles les plus consultés

Barème des indemnités kilométriques 2024

Calendrier d’actualisation de Pôle Emploi 2024

Le Smic 2024 pour 35h et 39h

Modèles de lettre de motivation à télécharger gratuitement

Modèle de note de frais sous Word et Excel

Formulaires Cerfa, attestations et procurations à télécharger

Le calendrier des vacances scolaires 2024

Outils en ligne

Comment calculer la mensualité d'un prêt avec Excel ?

La durée du travail en France (35h / 39h) et les heures supplémentaires

Modèle d'attestation employeur

Modèles de formules de politesse pour conclure une lettre

Modèle de promesse d’embauche pour un futur salarié

Le calendrier des vacances scolaires 2025

Réseaux sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour rester informé des dernières mises à jour juridiques.

Recherche et navigation

Naviguer sur Juristique.org est simple. Utilisez notre barre de recherche pour trouver des informations spécifiques, parcourez nos catégories thématiques ou explorez nos guides pratiques pour obtenir des conseils détaillés.