Modèle de lettre en cas de retard dans l’offre d’indemnisation

Piéton, cycliste, automobiliste ou passager d’une voiture, vous avez été victime d’un accident de circulation et avez été blessé. Vous avez le droit d’être indemnisé rapidement et intégralement, en application de la loi Badinter du 5 juillet 1985.

La règle de droit pour indemniser les victimes dans un accident de la circulation

Si vous avez été blessé dans un accident de la route, comme piéton, cycliste ou passager d’une voiture, vous avez automatiquement droit à indemnisation, à moins que vous n’ayez commis une faute inexcusable, qui soit la cause exclusive de l’accident. Hormis ce cas rarissime, l’assureur du responsable de l’accident doit prendre en charge la réparation de la totalité de vos préjudices corporels. À également droit à la même indemnisation tout conducteur d’un véhicule impliqué dans l’accident, à condition d’être déclaré non responsable de l’accident.

En revanche, toute faute du conducteur peut limiter, voire exclure, son droit à indemnisation au titre de la loi Badinter. Dès lors que vous êtes indemnisable au titre de cette loi et que vous avertissez l’assureur du responsable de l’accident, celui-ci doit vous présenter une offre d’indemnité au plus tard 3 mois à compter de votre demande.

Toutefois, s’il conteste la responsabilité de l’auteur de l’accident ou si votre dommage n’est pas entièrement quantifiable, car votre état de santé n’est pas encore stabilisé, il n’est pas obligé de vous faire cette offre. Mais, il doit alors apporter une réponse motivée à votre demande dans le même délai de 3 mois.

En tout état de cause, l’offre d’indemnité doit être faite dans un délai maximal de 8 mois à compter de l’accident. Elle doit comprendre tous les éléments dans les 3 mois de l’accident. indemnisables de votre préjudice, Dans le cas contraire, elle est pro y compris les dommages aux biens lorsqu’ils n’ont pas fait l’objet d’un règlement préalable. Elle a un caractère définitif, si votre état de santé est stabilisé, c’est-à-dire s’il n’est plus susceptible d’évoluer, et que vous en avez informé l’assureur dans les 3 mois de l’accident.

Dans le cas contraire, elle est provisionnelle, autrement dit qu’elle peut être modifiée. L’offre définitive doit être faite dans un délai de 5 mois à compter du jour où vous aurez informé l’assureur de la stabilisation de votre état de santé.

Lettre en cas de retard dans l’offre d’indemnisation
Télécharger un modèle de lettre en cas de retard dans l’offre d’indemnisation de l’assureur

En tout état de cause, c’est le délai qui vous est le plus favorable qui s’applique. Par exemple, si votre état de santé est consolidé et que vous avez présenté votre demande d’indemnisation dans le mois qui suit l’accident, l’assureur devra vous adresser une offre dans les 3 mois qui suivent votre demande, c’est-à-dire dans les 4 mois de l’accident.

En revanche, en cas de demande tardive ou d’absence de demande d’indemnisation, c’est le délai de 8 mois après l’accident qui s’applique. Tout retard dans la remise de l’offre définitive ou provisionnelle est sanctionné. L’assureur doit vous verser des intérêts de retard, calculés au double du taux de l’intérêt légal, sur le montant de l’indemnité.

Ces intérêts courent à compter de l’expiration du délai imparti à l’assureur pour présenter son offre jusqu’au jour de l’offre. Mais, attention, ce délai peut être suspendu. Ce sera notamment le cas, si vous n’avez pas retourné, au plus tard 6 semaines après sa réception, le questionnaire que l’assureur vous a envoyé.

Les démarches à accomplir

Si dans les 3 mois suivant votre demande d’indemnisation ou dans les 8 mois après l’accident, vous n’avez toujours pas reçu d’offre d’indemnisation, vous devrez adresser un courrier, de préférence en recommandé avec demande d’avis de réception, à l’assureur du responsable de l’accident. Dans cette lettre, vous lui rappellerez son obligation de vous indemniser et vous le mettrez en demeure de vous verser les intérêts de retard qui vous sont automatiquement dus.

De même, s’il vous a fait parvenir une offre au-delà des délais impartis, mais qu’il a omis de vous verser les intérêts de retard. Il faut les lui réclamer.

Exemple de lettre en cas de retard dans l’offre d’indemnisation de l’assureur dans un accident de la circulation

<Prénom et nom>
<Vos coordonnées>
<Téléphone fixe / mobile / courriel>

<Nom de la compagnie d’assurance>

<Coordonnées de la compagnie d’assurance>

À l’attention du gestionnaire des sinistres

<Ville>, le <Date du jour>

Par lettre recommandée avec accusé de réception,
N° de l’AR : <A reporter>

Objet : Mise en demeure en cas de retard dans l’offre d’indemnisation

Madame, Monsieur,

Le <Date> j’ai été blessé dans un accident de la circulation causé par Mr <Nom et prénom> votre assuré.

Deux mois après, soit le <Date>, je vous ai informé de la consolidation de mon état de santé (certificats médicaux à l’appui) et vous ai présenté une demande d’indemnisation.

Je vous rappelle que, dans la mesure où la responsabilité de Mr <Nom et prénom> n’est pas contestée et que mon dommage est entièrement quantifié, mon état de santé étant définitivement consolidé, vous étiez dans l’obligation de me présenter une offre d’indemnisation dans un délai de 3 mois à compter de ma demande, soit au plus tard le <Date>, conformément à l’article L. 211-9 du Code des assurances.

Or, à ce jour, je n’ai toujours rien reçu.

Je vous demande donc de bien vouloir m’envoyer cette offre dans les plus brefs délais, augmentée des intérêts calculés au double du taux légal, comme le prévoit l’article L. 211- 13 du Code des assurances.

Sans réponse de votre part, je serais dans l’obligation de porter ma réclamation devant les tribunaux compétents. Cette lettre constitue de ce fait une mise en demeure.

Par ailleurs, je vous serais obligé(e) d’accuser réception de la présente lettre.

Dans l’attente d’un prompt règlement, je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l’expression de mes sentiments respectueux.

<Prénom et nom>
<Signature>

Exemple de lettre en cas d’indemnisation insuffisante de l’assureur dans un accident de la circulation

<Prénom et nom>
<Vos coordonnées>
<Téléphone fixe / mobile / courriel>

<Nom de la compagnie d’assurance>

<Coordonnées de la compagnie d’assurance>

À l’attention du gestionnaire des sinistres

<Ville>, le <Date du jour>

Par lettre recommandée avec accusé de réception,
N° de l’AR : <A reporter>

Objet : Mise en demeure pour indemnisation insuffisante dans un accident de la circulation

Madame, Monsieur,

J’ai bien reçu votre offre d’indemnisation pour un montant global de <Montant> euros. Je ne peux cependant pas l’accepter en l’état, car elle ne tient pas compte des intérêts de retard.

Je vous rappelle que la consolidation de mon état de santé état a été constatée le <Date> (soit 4 mois après l’accident) et qu’il vous appartenait de m’adresser une proposition définitive dans les 5 mois suivant cette date.

Or celle-ci m’est parvenue le <Date>, soit 6 mois et demi plus tard et n’intègre pas les intérêts de retard qui courent automatiquement en application de l’article L. 211-13 du Code des assurances. Il convient donc d’augmenter le montant de l’indemnisation du double de l’intérêt légal, soit de <Montant> euros.

Je vous demande de bien vouloir me présenter une nouvelle offre intégrant ce calcul.

Sans réponse de votre part, je serais dans l’obligation de porter ma réclamation devant les tribunaux compétents. Cette lettre constitue de ce fait une mise en demeure.

Par ailleurs, je vous serais obligé(e) d’accuser réception de la présente lettre.

Dans l’attente d’un prompt règlement, je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l’expression de mes sentiments respectueux.

<Prénom et nom>
<Signature>

Foire aux questions (FAQ) en cas de retard de la proposition d’indemnisation de l’assureur dans un accident de circulation

Autres modèles de lettre pour contester l’offre d’indemnisation de l’expert ou de l’assureur à télécharger en ligne

Votre avis sur la procédure et le montant d’indemnisation lors d’un accident de la circulation :

Dites-le-nous dans les commentaires. Merci.

Pascal

Laisser un commentaire

A propos

Créé en 2012, le site Juristique.org est une plateforme en ligne dédiée à fournir des informations juridiques claires, accessibles et fiables pour répondre aux besoins diversifiés de ses utilisateurs. Que vous soyez un professionnel du droit, un étudiant en droit, demandeur d'emploi ou un salarié recherchant la dernière grille des salaires 2024, notre site a pour ambition d’être une ressource incontournable.


Articles les plus consultés

Barème des indemnités kilométriques 2024

Calendrier d’actualisation de Pôle Emploi 2024

Le Smic 2024 pour 35h et 39h

Modèles de lettre de motivation à télécharger gratuitement

Modèle de note de frais sous Word et Excel

Formulaires Cerfa, attestations et procurations à télécharger

Outils en ligne

Comment calculer la mensualité d'un prêt avec Excel ?

La durée du travail en France (35h / 39h) et les heures supplémentaires

Modèle d'attestation employeur

Modèles de formules de politesse pour conclure une lettre

Modèle de promesse d’embauche pour un futur salarié

Réseaux sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour rester informé des dernières mises à jour juridiques.

Recherche et navigation

Naviguer sur Juristique.org est simple. Utilisez notre barre de recherche pour trouver des informations spécifiques, parcourez nos catégories thématiques ou explorez nos guides pratiques pour obtenir des conseils détaillés.